À la rencontre d’Amal, Analyste de programmes au PNUD Maroc

Image for post
Image for post
Amal Nadim pense que nous pouvons encore sauver notre planète du changement climatique.

En une phrase, que faites-vous au PNUD?

Je gère le portefeuille des changements climatiques et de l’énergie pour le PNUD au Maroc. Je suis également le principal interlocuteur dans le cadre de la prochaine conférence sur le climat, COP22.

Comment vos projets changent-ils la vie des personnes vivant dans le monde en développement ?

Image for post
Image for post
Les oasis jouent un rôle primordial contre la désertification.

Nos programmes de développement des oasis en sont une parfaite illustration. Les oasis sont considérées comme les zones les plus vulnérables du pays face aux changements climatiques.

Avec le Gouvernement et les communautés locales, nous aidons à les préserver et à les réhabiliter. Cela assure un accès à l’eau et aux terres arables pour les villageois, dont les sources de revenus traditionnelles deviennent de plus en plus précaires à cause des changements climatiques.

Nos projets permettent aussi d’économiser l’eau, de promouvoir l’énergie solaire, de rétablir la biodiversité agricole et d’introduire des plantes capables de survivre dans des conditions défavorables.

Parlez-nous de quelqu’un que vous avez rencontré, qui a bénéficié de ce projet.

Image for post
Image for post
Les étudiants de Fezna n’ont plus peur d’aller à l’école et d’en revenir à la nuit tombante.

L’un de nos programmes en faveur des oasis a permis l’installation de systèmes d’énergie solaire dans une ville isolée dans le désert, Fezna. En lançant un projet d’éclairage public, la ville conjugue efficacité énergétique et dividendes économiques.

Cette initiative a changé la vie de beaucoup de personnes à Fezna, surtout celle des lycéens qui devaient généralement aller à l’école et en revenir à pied dans l’obscurité. Ils peuvent maintenant marcher sur cette route en toute sécurité et leurs parents n’ont plus à s’inquiéter.

Si vous étiez présidente d’un pays vulnérable face aux changements climatiques dans votre région, que feriez-vous ?

Image for post
Image for post
Amal a observé les effets des carburants fossiles sur l’environnement et préconise l’utilisation d’énergie renouvelable.

Il faut que la loi impose que l’énergie renouvelable représente au moins 40 % de la production d’énergie dans divers secteurs, notamment dans l’industrie.

Lorsque vous étiez enfant, qu’est-ce que vous vouliez faire, une fois adulte ?

Je rêvais de devenir pilote. Il n’y a aucun lien avec mon emploi actuel, mais c’est vraiment ce que je voulais faire lorsque j’étais enfant.

Quel a été votre tout premier emploi et comment en êtes-vous arrivée au changement climatique ?

J‘ai d’abord travaillé en tant qu’ingénieur environnemental dans une raffinerie de pétrole. Après avoir constaté par moi-même les effets négatifs des carburants fossiles sur l’environnement et le climat, j’ai pris conscience qu’il restait des choses à faire pour sauver notre planète.

Donnez-nous une action à prendre dans la vie quotidienne pour minimiser les effets du changement climatique ?

Image for post
Image for post

Mettez fin au gaspillage sous toutes ses formes. Utilisez juste l’énergie et les ressources naturelles dont vous avez besoin, pas plus.

Mes collègues me décriraient comme…….
BOUNDIF. C’est un dessin animé marocain diffusé à la télévision pour sensibiliser le public à a protection de l’environnement.

En 2030, je veux vivre dans un monde……
…pacifique, sûr, sain, juste et équitable.

Written by

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store