10 gestes à faire pour sauver nos océans

Image for post
Photo : PNUD Maldives.

Nos océans sont la vie. Ils nous fournissent de la nourriture, de l’eau et du travail. Ils nous protègent des conséquences néfastes des changements climatiques. Et pourtant, l’humanité n’a pas été tendre envers eux. Nous avons pollué, épuisé, et détruit en partie cette ressource précieuse. Aujourd’hui, 40% de nos océans sont considérés comme fortement affectés par l’activité humaine.

Nous savons que nous devons agir maintenant, mais que pouvons-nous faire, en tant qu’individus, pour sauver nos océans ?

1. Arrêtez de boire de l’eau en bouteille.

Image for post
Photo : PNUD Maldives

Avez-vous déjà acheté une bouteille d’eau en plastique pour la jeter juste après l’avoir terminée ? Chaque jour, des millions de personnes à travers le monde font exactement la même chose.

Etant donné que le taux de recyclage du plastique n’est que de 25%, la majorité de nos déchets en plastique finit par se retrouver dans nos océans — et beaucoup sont des bouteilles d’eau en plastique utilisées une seule fois. Il faut au moins 450 ans pour qu’une seule de ces bouteilles ne se dégrade naturellement, alors vous pouvez imaginer l’ampleur des dégâts actuels. Pensez donc à deux fois avant d’acheter une bouteille en plastique. Munissez-vous plutôt d’une bouteille réutilisable en acier inoxydable que vous pourrez remplir !

2. Jetez vos mégots de cigarette à la poubelle.

Image for post
Photo : Jack Lawrence

Les cigarettes nuisent à la santé des êtres humains, mais saviez-vous qu’elles endommagent également nos océans ? Chaque année, 4 500 milliards de mégots sont jetés dans le monde. Comme les bouteilles en plastique, beaucoup d’entre eux finissent dans nos océans et sur nos littoraux. Les filtres de cigarettes sont composés de plusieurs milliers de produits chimiques pouvant tuer les poissons marins et d'eau douce.

Alors, si vous êtes fumeur, jetez vos mégots à la poubelle, pas par terre.

3. Consommez des espèces de poisson non menacées.

Image for post
Photo : PNUD Inde

Alors que la demande en poissons augmente année après année, l’industrie de la pêche s’effondre en raison de ses pratiques non durables. Quand vous achetez du poisson, assurez-vous qu’il a bien été pêché ou élevé dans un environnement responsable. Des doutes sur les espèces de poisson à acheter ou à éviter ? Ce petit guide vous donnera plus de détails.

4. Réduisez votre empreinte carbone.

Image for post
Photo : PNUD

Les océans absorbent plus de 25% des émissions humaines de dioxyde de carbone. Ce phénomène a pour conséquence « l’acidification » de nos océans, qui nuit à de nombreuses espèces marines. Arrêter cette acidification va de pair avec la lutte contre les changements climatiques : il faut réduire nos émissions de CO2. De manière individuelle, cela signifie préférer son vélo ou les transports en commun à la voiture, réduire sa consommation énergétique en choisissant des énergies vertes comme le solaire ou l’éolien, ou encore faire des choix plus responsables en termes d’achat et d’alimentation. Vous pouvez trouver plus d’exemples sur la manière de réduire votre empreinte carbone ici.

5. N’utilisez pas de gobelets, couverts et pailles en plastique jetable.

Image for post
Photo : PNUD Guatemala

Plus de 50% des tortues de mer retrouvées mortes avaient ingéré une forme de déchet en plastique. Si nous voulons sauver notre vie marine, il faut repenser notre utilisation du plastique. Pourquoi utiliser des verres, ustensiles et pailles jetables qui endommagent notre environnement, quand nous pouvons apporter les nôtres et les réutiliser autant de fois que nous le voulons ?

6. Informez-vous avant de consommer.

Image for post
Photo : PNUD Inde

Les microplastiques contenus dans nos dentifrices, nos gels-douches et nos vêtements arrivent dans nos océans via les eaux usées. Ils sont impossibles à récupérer, en raison de leur petite taille. On estime qu’au moins 51 milliards de particules de microplastique (en anglais) sont aujourd’hui déjà dans nos océans. Cela ne met pas seulement les animaux qui risquent de les ingérer en danger, mais aussi les êtres humains, quand ils mangent du poisson ou des fruits de mer.

Lorsque vous achetez vos produits de soins personnels, évitez ceux contenant des microbilles. Comment ? En regardant les ingrédients. S’ils contiennent du « polypropylène », « polyéthylène téréphtalate » ou encore du « polyméthacrylate de méthyle », ne les achetez pas !

7. Organisez une collecte de déchets sur la plage.

Image for post
Photo : PNUD Grenade

Vous pouvez avoir un aperçu immédiat de la pollution des océans en vous rendant à la plage la plus proche : bouchons de bouteille en plastique ou pailles jonchent souvent les côtes. Pourquoi ne pas proposer à vos amis et amis d’amis de vous réunir un jour ensoleillé afin de ramasser ces détritus ? Assurez-vous juste de vous en débarrasser dans un centre de traitement des déchets durable, pour qu’ils ne se retrouvent pas dans l’océan une seconde fois.

Trouvez comment rejoindre une collecte de déchets près de chez vous, ou organisez la vôtre ici.

8. Évitez d’acheter des produits dans des emballages en plastique.

Image for post
Photo : PNUD Pérou

Maintenant, vous savez déjà à quel point le plastique détruit nos océans. En arrêtant d’aller dans des grandes chaines de supermarché et d’acheter des biens de consommation emballés dans du plastique et en choisissant fermes et autres marchés locaux, vous faites d’une pierre deux coups : éviter l’utilisation du plastique et réduire votre empreinte carbone via une consommation locale. Et à chaque fois que vous avez le choix, préférez des contenants et emballages en papier ou en verre plutôt qu’en plastique.

9. Vous avez un animal de compagnie ? Soyez responsable !

Image for post
Photo : PNUD Pérou

Si vous avez un animal de compagnie, il y a de forte chance que vous nuisiez aux écosystèmes océaniques sans même le savoir. La litière de chat par exemple, est très mauvaise pour la vie marine. Ne la jetez donc pas dans les toilettes, car cela la ferait rentrer dans les océans à travers le cycle des eaux usées.

Lorsque vous achetez de la nourriture pour votre animal de compagnie, assurez-vous de bien lire les étiquettes afin de vérifier que les ingrédients ne sont pas nuisibles à l’environnement. Si vous avez un aquarium, évitez d’acheter des poissons sauvages. Et ne relâchez jamais vos poissons dans l’océan ! Cela peut sembler être une belle idée que de leur rendre leur liberté, mais cela peut gravement nuire à la vie marine existante.

10. Soutenez une organisation qui protège la vie marine.

Image for post
Photo : PNUD Cuba

L’ensemble de la vie marine — des tortues de mer en passant par les récifs de coraux et les phoques — est menacé. L’acidification des océans, la perte d’habitat, les espèces envahissantes, la pollution et la surpêche sont les facteurs principaux de la réduction de la biodiversité de nos océans. Si vous vous sentez concerné par la vie sous-marine, et si vous êtes tout simplement préoccupé par votre bien-être et celui de votre environnement, donnez de votre temps et de votre argent à une organisation afin de vous attaquer à ces enjeux cruciaux. Vous trouverez ici une liste des réseaux principaux œuvrant pour les océans.

Aidez-nous à sauver nos océans ! Modifiez vos gestes quotidiens, adoptez des habitudes plus soucieuses de l’environnement et encouragez vos proches à faire de même. Votre comportement individuel fera la différence.

Rejoignez la conversation en ligne en utilisant #SaveOurOcean.

Written by

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store