Alimenter le Niger en énergie verte

Image for post
Image for post
Au Niger, la pauvreté énergétique touche essentiellement les femmes dans les zones rurales. Photo: Andréa Egan/PNUD

L’accès à l’énergie est très faible au Niger, avec seulement 2% de la population ayant l’électricité dans les zones rurales. Et ces 2% dépendent principalement de solutions d’éclairage traditionnelles (bougies, batteries et générateurs diesel) qui ont des implications négatives pour l’environnement.

Lancé en 2012, le Programme Rural d’Accès aux Services Energétiques du Niger (PRASE), financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et l’Union Européenne, a été concu pour promouvoir des solutions énergétiques à faible émission de carbone et ainsi contribuer à la réduction de la pauvreté.

Image for post
Image for post
Solutions à faibles émissions de carbone. Photo: Lela Fikrou/PNUD

En effet, en équipant centres de santé et écoles primaires, en réalisant des aménagements agricoles ou en habituant les familles aux foyers améliorés, l’initiative permet d’améliorer l’accès de l’ensemble de la population aux services sociaux de base et de renforcer les capacités de production.

Des “cases de santé” ouvertes jour et nuit

Les 70 000 habitants de la commune de Safo ont maintenant accès aux service de santé la nuit grâce à l’électricité fournie par des panneaux solaires. Les centres de santé ne sont plus dépendants de l’alimentation en kérosène, et peuvent aussi assurer l’eau chaude et la réfrigération des vaccins et autres médicaments.

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Ce centre de santé offre des services à plus de 10 000 habitants et reçoit environ 70 patients par jour. Photos: Lela Fikrou/PNUD

Des pompes solaires pour les cultures

Des systèmes d’irrigation à énergie solaire remplacent les moteurs diesel dans 7 communes du pays, ce qui permet de régulariser les cultures et de produire un meilleur rendement.

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Ces cultivateurs d’arachides ont vu leur production tripler grâce à l’irrigation solaire. Photos: Lela Fikrou/PNUD
Image for post
Image for post
Image for post
Image for post

Des plates-formes multifonctionnelles

Financièrement abordables et économiquement accessibles, les plate-formes multifonctionnelles sont construites autour d’un moteur simple alimenté par du biocarburant.

Cinq plates-formes multifonctionnelles sont actuellement gérées par des coopératives de femmes dans les communes rurales de Maradi :

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
L’introduction des plates-formes multifonctionnelles a permis d’alléger considérablement la charge de travail des femmes. Photos: Lela Fikrou/PNUD

De l’électricité à l’école

L’école primaire de «Lili», un district de la commune de Maradi, utilise des panneaux solaires et des lampes économes en énergie, au lieu du kérosène. Les salles de classe sont également équipées de ventilateurs qui permettent d’évacuer la chaleur.

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Image for post
Illimi lantarkin duniya — le savoir est la lumière du monde (proverbe du Niger). Photos: Lela Fikrou/PNUD

Jusqu’à présent, le projet a permis de réduire l’émission de 34 520 tonnes de CO2 et d’améliorer l’accès à l’énergie moderne, à l’eau potable et à l’assainissement dans 5 zones rurales. Ces résultats seront reproduits et étendus aux 214 communes rurales du Niger.

Pour plus d’information, voir la fiche de projet.

Vidéo et texte : Lela Fikrou/PNUD

Written by

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store