Au Soudan du Sud, l’information anti-COVID-19 circule à bord de bicyclettes bleues

Deng Gore Makuei, un bénévole du projet, fait des tournées dans le centre de Juba sur sa bicyclette bleue, février 2021.

En 2020, le Soudan du Sud a dû faire face à des inondations historiques, à la pandémie de COVID-19 et aux confinements qu’elle a suscités, à des fluctuations économiques et à des conflits locaux récurrents. Ces multiples défis ont affecté de nombreuses familles, les forçant souvent au déracinement.

Alors qu’elles doivent faire face à des événements et des déplacements imprévisibles, les personnes les plus vulnérables du Soudan du Sud ont un accès limité à des informations vitales. Afin de pallier ces lacunes en matière d’information au sein des communautés, un réseau de jeunes créateurs a fondé Voice Post, une entreprise sociale avec pour slogan : « Informer c’est aider ».

« Nous pensons que l’accès à l’information est un droit humain, que le manque de moyens pour s’offrir une radio ne devrait pas enfreindre », a déclaré Atem Peter, l’un des fondateurs de Voice Post. « La communication dans un sens comme dans l’autre est plus efficace pour s’assurer que les communautés sont à la fois informées et entendues. », a-t-il ajouté.

Afin de pallier ces lacunes en matière d’information au sein des communautés, un réseau de jeunes créateurs a fondé Voice Post, une entreprise sociale avec pour slogan : « Informer c’est aider ».

L’équipe de Voice Post a lancé un projet pilote à Djouba au début de la pandémie. En novembre 2020, son concept des « Blue Messenger Bicycles » a remporté un prix dans le cadre du Forum des ONG du Soudan du Sud, se distinguant comme le programme le plus novateur en faveur de la paix.

D’une couleur bleu vif et équipés d’un mégaphone, d’un amplificateur, d’une batterie et d’une clé USB, les vélos diffusent des messages préenregistrés et leurs conducteurs recueillent les besoins des communautés. En octobre 2020, grâce à l’expertise technique du laboratoire accélérateur et de l’unité de communication du PNUD au Soudan du Sud, l’équipe a reçu 50 vélos supplémentaires pour étendre son rayon d’action.

L’équipe a divisé Djouba en quatre zones, 13 quartiers et 68 villages, qu’elle arpente en diffusant des messages de sensibilisation à la COVID-19 en arabe, en anglais, en dinka, en nuer et en bari.

D’une couleur bleu vif, chaque vélo est équipé d’un mégaphone, d’un amplificateur, d’une batterie et d’une clé USB.

D’octobre à décembre 2020, le programme a couvert plus de 720 000 foyers, soit environ 2,16 millions de personnes. Pour éviter la surcharge informationnelle, les membres de l’équipe alternaient avec des messages de santé publique à propos du paludisme, des diarrhées et de la polio. Ils ont également recueilli plus d’une centaine de plaintes et ont rapporté des fausses nouvelles et d’autres réactions des habitants.

« Les groupes vulnérables, tels que les enfants, les personnes âgées et celles souffrant de handicaps, ont tendance à ne pas trop s’éloigner de leur domicile. En sillonnant la ville, les bicyclettes bleues vont à leur rencontre pour leur communiquer des informations vitales, ce qui les ravit et leur permet de rester informés », a déclaré Mabior Ajuong, responsable du programme.

Le concept des bicyclettes bleues pourrait sembler banal, pourtant il n’existe aucun autre dispositif avec une telle portée au Soudan du Sud, à l’exception de la radio. L’équipe de Voice Post a passé les derniers mois à optimiser la construction des vélos, ainsi que la façon dont elle suit et rend compte du travail et de l’influence de ses messagers dans la région.

Début janvier, l’équipe a installé des dispositifs de suivi par système GPS, afin de gérer la flotte de vélos en signalant leur couverture géographique et leurs déplacements. À la survenue de problèmes techniques, l’équipe s’est rendue en Ouganda pour assurer le suivi avec le fabricant, ce qui a permis d’améliorer le dispositif en remplacement de l’ancien, moins performant.

« Les données GPS permettent d’améliorer nos performances en donnant à notre équipe d’accéder aux informations en temps réel et la possibilité de générer des rapports précis sur les zones couvertes par toutes nos bicyclettes sur une base journalière, hebdomadaire ou mensuelle », a déclaré Mabior Ajuong.

« Nous posons pied à terre régulièrement pour interagir avec les communautés, qui représentent un de nos indicateurs clés. Le dispositif de suivi indique combien de fois par jour un vélo s’arrête, c’est formidable de pouvoir l’ajouter à nos rapports quotidiens. »

« Les groupes vulnérables, tels que les enfants, les personnes âgées et celles souffrant de handicaps, ont tendance à ne pas trop s’éloigner de leur domicile. En sillonnant la ville, les bicyclettes bleues vont à leur rencontre pour leur communiquer des informations vitales, ce qui les ravit et leur permet de rester informés », a déclaré Mabior Ajuong, responsable du programme.

La flotte de vélos se compose de 46 hommes et de quatre femmes bénévoles, de l’école secondaire à l’université. En plus du bleu vif de leurs vélos, les équipes portent des gilets réfléchissants pour maximiser leur visibilité lorsqu’elles transmettent des informations à travers Djouba.

60 % des volontaires ont une expérience dans l’enseignement primaire et secondaire. En effet, les enseignants font partie des personnes les plus influentes de la communauté et ont perdu leur emploi lorsque les écoles ont fermé.

Chacune des quatre zones de Djouba dispose d’un capitaine chargé de coordonner les bénévoles entre eux, et les vélos sont conservés dans des espaces de stockage en dehors des heures de travail. Certains sont fournis par des entreprises locales.

Voice Post a organisé des formations portant sur le renforcement des capacités des membres d’équipe. Leurs sessions se sont concentrées sur la création d’une flotte durable : les chefs de zone ont appris à effectuer des réparations sur les amplificateurs et les mégaphones, renforcé leurs compétences en matière de communication interpersonnelle, de communication pour le développement et de sécurité routière.

En plus de la coordination avec le groupe de travail technique sur la communication des risques et l’engagement communautaire du Soudan du Sud, les ministères de la Santé national et de l’État d’Équatoria central ont engagé Voice Post pour mener une campagne de sensibilisation à la vaccination contre la polio.

Voice Post a également obtenu le soutien du ministère de la Santé et du conseil municipal de Djouba pour construire des poteaux d’information équipés de haut-parleurs dans les marchés et les parcs de bus de Djouba.

L’équipe élabore un plan durable en bénéficiant des conseils du laboratoire accélérateur du PNUD, et a pris contact avec des organisations et entreprises de la société civile à qui elle a présenté son offre de valeur unique dans le but d’obtenir de nouveaux financements. L’objectif est d’étendre les services de bicyclettes bleues à quatre autres sites en 2021.

Voice Post a également obtenu le soutien du ministère de la Santé et du conseil municipal de Djouba pour construire des poteaux d’information équipés de haut-parleurs dans les marchés et les parcs de bus de Djouba.

« Nous souhaitons développer notre activité, parce que le concept des bicyclettes bleues serait adapté à de nombreux autres sites au Soudan du Sud », a déclaré Atem, ajoutant qu’à Yambio, Torit et Yei, il existe une grande culture du vélo.

« Saviez-vous que dans certaines de ces localités, un mari doit acheter une bicyclette neuve à la femme qu’il vient d’épouser, en signe d’amour sincère ? Avec un tel attachement culturel au vélo, étendre le programme de bénévolat à ces communautés ajouterait davantage de valeur à l’utilisation quotidienne du vélo », a-t-il déclaré.

Suivez les actualités de Voice Post sur Facebook et Twitter. Certaines photos de cette histoire ont été fournies gracieusement par Voice Post et par le photographe Isaac Buay.

L’équipe élabore un plan durable en bénéficiant des conseils du laboratoire accélérateur du PNUD, et a pris contact avec des organisations et entreprises de la société civile à qui elle a présenté son offre de valeur unique dans le but d’obtenir de nouveaux financements. L’objectif est d’étendre les services de bicyclettes bleues à quatre autres sites en 2021.

Histoire du PNUD Soudan du Sud ; Photos du PNUD Soudan du Sud/Kymberly Bays

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.