La technologie numérique, nouvel incontournable face à l’urgence sanitaire

Un agent de santé prépare une dose de vaccin contre la COVID-19 dans un centre de vaccination de Refinery Community Hall à Guwahati, Assam, Inde, mai 2021. Photo : PNUD Inde/Biju Boro

À l’issue de sa journée de travail, Amrit Kaur, professionnelle de santé, enregistre les doses de vaccins utilisées au cours de la journée et celles encore disponibles sur une application de son smartphone. Cela lui permet de gérer les stocks de vaccins au Female District Hospital, situé dans le district de Haridwar, dans l’État montagneux de l’Uttarakhand en Inde. Formée par le PNUD dans le cadre de son réseau électronique d’informations sur les vaccins, Amrit Kaur compte parmi les 48 366 personnes en charge de numériser les stocks de vaccins et de contrôler la chaîne du froid sur la plateforme numérique eVIN, mise en place par le gouvernement indien.

« Je travaille ici en tant que responsable de la chaîne du froid depuis quatre ans, et je peux dire que le fond et la forme de mon travail se sont vu transformer. Avant l’application, nous n’étions pas en mesure de tenir un registre sans commettre d’erreurs. Nous ne pouvions pas suivre les stocks de vaccins et leur température de stockage, mais maintenant, je peux voir et gérer tout cela facilement sur mon smartphone », affirme-t-elle.

Formée par le PNUD dans le cadre de son réseau électronique d’informations sur les vaccins, Amrit Kaur compte parmi les 48 366 personnes en charge de numériser les stocks de vaccins et de contrôler la chaîne du froid sur la plateforme numérique eVIN, mise en place par le gouvernement indien. Photo : PNUD Inde

Depuis le 16 janvier, le gouvernement indien a lancé l’une des plus grandes campagnes de vaccination au monde. 30 millions de professionnels de santé et intervenants de première ligne dans la lutte contre le virus ont été vaccinés en priorité. La campagne s’est progressivement élargie à l’ensemble des citoyens — un chantier titanesque, car il s’est agi de développer et de gérer une plateforme numérique pour une population de 1,3 milliard d’habitants. Afin de soutenir la campagne, le PNUD en Inde s’est lancé dans une tâche colossale : former du personnel à l’utilisation du logiciel CoWIN (Winning over COVID en anglais, soit « Vaincre la COVID ») dédié au suivi individuel de la vaccination contre la maladie. Cette formation s’est notamment adressée à ceux qui ne sont pas habituellement formés aux programmes de vaccination de routine.

Le défi pour le PNUD était multiple. Il fallait non seulement former les gens à recenser les précieuses doses de vaccin, à gérer la prise de rendez-vous, les horaires et les informations individuelles pour chaque vaccination, mais aussi se coordonner avec les différents ministères du gouvernement, garantir un identifiant unique pour tous sur les plateformes d’utilité numériques, et créer une base de données de tous les hôpitaux et professionnels de santé dans un délai limité.

Des personnes font la queue pour recevoir une dose de vaccin contre la COVID-19 dans un centre de vaccination de l’école Noonmati à Guwahati, Assam, Inde, mai 2021. Photo : PNUD Inde/Biju Boro

« Le portail CoWIN a l’air simple d’utilisation, mais au début, il était difficile de comprendre son fonctionnement et d’y renseigner des données. La formation rapide de la part de l’équipe projet du PNUD nous a permis d’exploiter les données extraites de la plateforme et de dépasser nos a priori, ce qui a grandement facilité la gestion du travail des vaccinateurs et des membres du personnel », explique Poonam Sethi, médecin-chef adjointe dans le district de Jammu situé dans la région du Jammu-et-Cachemire.

Poonam Sethi, médecin-chef adjointe dans le district de Jammu situé dans la région du Jammu-et-Cachemire. Photo: UNDP India

Le PNUD a participé à mettre en place un système efficace et fonctionnel de ressources humaines formées dans chaque État et territoire de l’Union indienne. Le PNUD en Inde a également contribué à l’élaboration de directives opérationnelles, à l’identification et à la résolution des problèmes sur le terrain, ainsi qu’à la coordination avec les parties prenantes pour faciliter et généraliser l’utilisation du nouveau logiciel.

A présent, grâce au soutien du PNUD, plus de 818 000 travailleurs à l’échelle des États et des districts ont été formés, parmi lesquels plus de 1 900 personnes sont issus du secteur privé.

« CoWIN est une plateforme centrée sur les citoyens. Notre objectif est de rendre le processus de vaccination simple à tous. Nous tenions à remercier le PNUD pour son accompagnement dans le déploiement harmonieux du logiciel dans les 36 États et territoires de l’Union. Les équipes du PNUD à l’échelle nationale et étatique ont fourni un soutien constant au gouvernement indien et aux États dans la mise en place de la plateforme numérique : du renforcement des capacités du personnel de santé, à la planification et la coordination entre les équipes en passant par la mise en place d’un service d’assistance », a déclaré M. Vikas Sheel, Secrétaire adjoint au ministère indien de la Santé et du Bien-être familial.

Le centre d’appel CoWIN. « Le PNUD a mis en place une ligne d’assistance téléphonique qui fonctionne avec succès 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour répondre aux questions techniques des utilisateurs », a déclaré Shoko Noda, Représentante résidente du PNUD en Inde. Photo : PNUD Inde

« À la demande du gouvernement, nous avons pu former environ un million de professionnels de santé, de policiers, d’enseignants, d’agents de sécurité, ainsi que des représentants gouvernementaux pour soutenir environ 172 000 centres de vaccination dans le cadre de la campagne contre la COVID-19. Cela n’a été possible que par notre présence constante sur le terrain. De plus, le PNUD a mis en place une ligne d’assistance téléphonique qui fonctionne avec succès 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour répondre aux questions techniques des utilisateurs», a déclaré Shoko Noda, Représentante résidente du PNUD en Inde.

Un agent de santé fait le stock de vaccins dans une chambre froide. Photo : PNUD Inde/Sri Kolari.
Des représentants d’eVIN et du gouvernement travaillent sur le site Web d’eVIN dans une pharmacie gérée par le gouvernement à New Delhi, en mai 2021. Photo : UNICEF/UN0458569/Singh

En parallèle, les équipes du PNUD soutiennent la campagne de vaccination en travaillant avec les administrations des districts et du pays. En vue d’assurer une vaccination continue, elles procèdent tour à tour au recueil des données, à la planification, à la gestion de la chaîne d’approvisionnement et au soutien informatique.

Le PNUD en Inde collabore avec le ministère de la Santé et du Bien-être familial, ainsi qu’avec les gouvernements des différents États, pour garantir un approvisionnement ininterrompu en oxygène, en particulier dans les zones les plus isolées.

Réservoirs d’oxygène dans une usine du nord-est de l’Inde. Photo : PNUD Inde

L’humanité fonde aujourd’hui de grands espoirs en l’une des plus vastes campagnes de vaccination pour tirer le monde de la crise, dont le succès dépendra de plusieurs facteurs tels que l’utilisation de plateformes numériques, des systèmes de santé performants, une communication efficace, une demande et une capacité d’approvisionnement suffisante en vaccins et enfin, que toute la société accepte de se faire vacciner.

Un agent de santé enregistre les noms des bénéficiaires de CoWIN pour des doses de vaccin contre la COVID-19 dans un centre de vaccination de Moirabari Rural Hospital Jagiroad dans le district de Morigaon, Assam, Inde, mai 2021. Photo : PNUD/Biju Boro

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.