« La violence à l’égard des femmes est un choix »

Des militantes des droits des femmes vivant dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord s’expriment sur les actions à mener pour bâtir un monde meilleur pour les femmes victimes de ces violences.

Les femmes vivant dans les zones de crise sont particulièrement vulnérables aux violences sexistes. Photo : PNUD Irak/Claire Thomas
Dans le nord du Liban, la police municipale d’Al Mina recrute des femmes dans le cadre d’une initiative visant à placer les droits des personnes au centre des activités de police. Photo : PNUD Liban
« Chaque individu peut contribuer à briser les normes sociales et les croyances néfastes », affirme la militante libanaise Ghida Anani. Photo fournie par Ghida Anani.
« La violence à l’égard des femmes n’est inhérente à aucune culture », déclare Samah, militante au sein de l’organisation de défense des droits des femmes Kvinna Kvinna en Tunisie. Photo fournie par Samah Krichah
Les conflits et les crises humanitaires ont un impact disproportionné sur les femmes et les filles. Photo : PNUD PAPP/Abed Zagout

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.