L’Albanie reconstruit après la tragédie

Image for post
Image for post
L’Albanie a été frappée par un séisme de magnitude 6,4 le 26 novembre 2019.

Le 26 novembre 2019 l’Albanie a été frappée par un séisme de magnitude 6,4. Plus de 50 personnes ont perdu la vie.

Une mère étreignant ses trois enfants a été découverte sous les décombres.

Les rêves de cet étudiant de 24 ans ont été coupés court.

Une famille de huit personnes a été retrouvée sous les décombres de leur maison. Le plus jeune avait deux ans. Le seul survivant, un garçon de 17 ans, est sous le choc et incapable de prononcer un seul mot.

Et ce petit garçon qui a demandé à un journaliste : « Pouvez-vous prendre une photo de moi s’il vous plaît ? Je n’en ai plus. »

Le séisme du 26 novembre a été suivi par plus d’un millier de répliques, certaines d’une magnitude supérieure à 5,0, qui ont fini d’endommager les bâtiments et de terroriser les habitants.

Image for post
Image for post
Dans la catastrophe, de nombreux habitants ont perdu leurs maisons et leurs souvenirs.

Face à cette situation, un réseau de solidarité national et international s’est mis en place pour porter secours au peuple albanais. Le PNUD a déployé une équipe de six conseillers internationaux pour une réponse après catastrophe rapide et adaptée aux besoins du pays. En partenariat avec le gouvernement, le Ministère de l’économie et des finances et l’Unité de protection civile de l’UE, le PNUD a mis en place sa méthodologie d’évaluation des dégâts aux bâtiments.

Cette méthodologie a été testée avec succès dans de nombreux pays pour aider les autorités à évaluer les dommages encourus par les infrastructures et à recueillir des informations géoréférencées. Ces données permettront de planifier les secours d’urgence ainsi que le relèvement à moyen et long terme.

« Nous sommes heureux d’avoir pu mobiliser immédiatement une expertise internationale via notre réseau. C’est l’un des rôles du PNUD, relier les connaissances et les solutions numériques d’un continent à l’autre », dit Limya Eltayeb Représentante résidente du PNUD en Albanie.

Image for post
Image for post
Sur place, le PNUD collecte de données pour prioriser l’aide aux familles. Plus de 3 100 ménages ont été évalués en 10 jours sur plus de 200 sites.

Le tremblement de terre a touché des milliers de personnes, emportant des années de progrès et de labeur, et exacerbant la pauvreté existante. Avec l’arrivée de l’hiver, nombreux sont ceux qui ont dû se tourner vers des hôtels, des proches ou même des tentes de fortune pour se loger. Pour les personnes âgées, handicapées, et les enfants c’est un véritable calvaire.

Anila, 32 ans, vit actuellement sous tente devant sa maison en ruine avec son mari et sa belle-mère qui souffrent tous les deux de problèmes de santé : « Il nous a fallu 15 ans pour construire cette maison petit à petit. Jamais nous ne pourrons la reconstruire »

Image for post
Image for post
Avec l’arrivée de l’hiver, nombreux sont ceux qui ont dû se tourner vers des hôtels, des proches ou même des tentes de fortune pour se loger.

En partenariat avec le Ministère de l’économie et des finances, le PNUD a mobilisé son personnel et ses bénévoles pour faire le bilan de la situation dans les endroits les plus reculés. Notre outil d’évaluation des dégâts aux ménages génère des données utiles au gouvernement et aux partenaires internationaux.

Le PNUD et l’Institut national albanais de statistique (INSTAT) ont également mené une enquête auprès des ménages pour évaluer l’impact socio-économique du tremblement de terre.

Le processus est appuyé par l’Union européenne (UE), la Banque mondiale et les Nations Unies en Albanie. En tant que membre du système des Nations Unies, le PNUD dirige les travaux sur les infrastructures communautaires, le tourisme, l’emploi et la culture. L’organisation coordonne avec l’UE les domaines de la réduction des risques de catastrophe, de la protection civile et de la protection sociale.

Face à cette vague de solidarité et de soutien, l’espoir des victimes du tremblement de terre semble renaitre des débris.

Le PNUD mène l’évaluation des besoins après catastrophe dans 2 secteurs : le tourisme et l’emploi, et l’infrastructure communautaire (avec l’UE).

Written by

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store