« Nous sommes une population oubliée »

Au Panama, les médias sociaux aident les populations marginalisées à accéder aux services de lutte contre le VIH pendant la pandémie

Fulvia Saldaña, animatrice sociale de l’organisation Viviendo Positivamente, s’entretient avec une de ses patientes avec laquelle elle reste en contact via les médias sociaux.

Une adaptation rapide

Fredy, un animateur social de l’Asociación de Hombres y Mujeres Nuevos de Panamá (AHMNP), communique avec ses patients via les médias sociaux.
Fulvia Saldaña, animatrice sociale, à gauche, s’entretient avec deux de ses patientes.

Des cliniques d’accueil

Une patiente attend d’être reçue au Viviendo Positivamente.
Des patientes se présentent à Viviendo Positivamente.

Une population oubliée

« Le problème était de savoir comment se rendre au bureau, comment nous serions perçus par la population une fois dehors. Ce n’est pas facile ; nous sommes une population oubliée. »

Leanis Zuñiga, animatrice sociale de Viviendo Positivamente, fait une présentation à ses patients.
Une patiente parle avec Leanis Zuñiga.

Protéger les actions de lutte contre le VIH

Une animatrice sociale de Viviendo Positivamente explique comment utiliser un préservatif.

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.

Compte Twitter officiel du Programme des Nations Unies pour le développement. Le PNUD œuvre pour les peuples et la planète depuis plus de 50 ans.